Fabernovel
Bonjour ! Nous sommes Fabernovel, nous aidons nos clients à devenir anti fragiles. Et vous, quel est votre sujet de prédilection ?
Si vous préférez naviguer sans filet, il y a plus de contenu juste en dessous.
Vous
Je suis intéressé par …
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Pourquoi ce fond d'écran ?
Pendant longtemps, quand les idées restaient dans un tiroir, c’était "faute de” ; temps, ressources, savoir-faire ; Mais ce temps est désormais révolu, chacun peut tester pour de vrai ses idées.
En savoir plusRotation
Pour une publicité plus responsable, plus durable... plus raisonnable !
En savoir plusRotation
(F)ACT est une initiative lancée par AXA Climate et Fabernovel, avec pour objectif de former les dirigeants aux enjeux de la transition durable et de leur permettre de passer à l’action, vraiment.
En savoir plusRotation
Cas clients
image clientlogo cient
Stratégie concurrentielle par le faire : la méthode Red Team / Blue Team
image clientlogo cient
Deezer brille par une campagne d'acquisition créative, data-driven et multi-cibles
image clientlogo cient
Regenerate accélère sur Amazon et renforce sa visibilité sur la première marketplace mondiale
image clientlogo cient
Concevoir une plateforme Big Data
image clientlogo cient
Une nouvelle expérience de lecture pour les enfants déficients visuels
image clientlogo cient
Révolutionner le tennis grâce au numérique
image clientlogo cient
Une stratégie d'innovation pour Brakes Group
image clientlogo cient
Lancement du portail client de ENGIE GEM à la vitesse des start-up.
image clientlogo cient
La première initiative de logement connecté en France
image clientlogo cient
Télérama propulse son expérience abonné par la refonte de sa plateforme web
image clientlogo cient
10 semaines pour refondre la plateforme TheFork
image clientlogo cient
Alstria lance son premier réseau d'espace coworking connecté
image clientlogo cient
G7 place ses applications au cœur de sa stratégie pour renforcer son positionnement sur le marché
image clientlogo cient
Le programme exécutif de Sanofi décolle en plein confinement
image clientlogo cient
Molotov démultiplie son trafic organique par la puissance du SEO
image clientlogo cient
RSRV accélère ses ventes grâce à des tests d’acquisition tactiques
image clientlogo cient
Naos Mexique se lance sur la marketplace Amazon et renforce sa place sur le e-commerce.
image clientlogo cient
Strategy by design : repenser l’UX d’une organisation intergouvernementale leader
image clientlogo cient
Le groupe Canal+ enchante l’expérience VOD avec son application MyCanal
image clientlogo cient
Breitling revient en force sur le marché chinois
image clientlogo cient
Transdev accélère la montée en compétence de ses collaborateurs en s’appuyant sur les expertises clés du groupe.
image clientlogo cient
Morgan accélère sur la performance et le branding en s’associant avec Fabernovel
image clientlogo cient
Learning & Digital : embarquement immédiat pour Pernod Ricard
image clientlogo cient
L'expérience visiteur et collaborateur du 46 rue Saint-Lazare
Offres

Industries créatives

Santé

Finance & affaires

Vente & biens de consommation

Luxe & style de vie

Territoires intelligents

Industries créatives

Santé

Finance & affaires

Vente & biens de consommation

Luxe & style de vie

Territoires intelligents

Industries créatives

Santé

Finance & affaires

Actualités
Tesla
Article
4 min

Le sujet RSE à Vivatech : tendance ou réalité ?

Une équipe de Fabernovel s'est rendue à Vivatech pour décrypter les grandes tendances technologiques qui se mettent au service des enjeux environnementaux et sociétaux. Notre objectif : identifier des tendances et des initiatives qui s'attaquent de front à la question d'un développement plus vertueux et respectueux de l'environnement et de la société.

Premier constat : rares sont les stands qui n'affichent pas les mots "Sustainable", "Climat", "Carbone", "Inclusion" ou "Green". A première vue, c'est le thème principal de cette année. Maurice Levy le disait lui-même lors d'une conférence : "Le sujet le plus important aujourd'hui à VivaTech n'est pas le métavers, mais les émissions de carbone".

Pourtant, derrière les effets d'annonce et les promesses, force est de constater qu'il va falloir faire preuve d'esprit critique pour trier les initiatives solides scientifiquement de celles qui ne changeront pas en profondeur les modèles. C'est le premier apprentissage du salon : de plus en plus, pour naviguer dans cet environnement, il faut s'intéresser à la raison d'être et à l’impact potentiel derrière chaque projet.

Côté conférences et tables rondes, elles étaient nombreuses, mais elles ont rarement, en quelques dizaines de minutes, permis d'aller dans le fond des sujets évoqués (difficile de parler "IA et éthique" ou "décarbonation de l'énergie" en 20 minutes).

En revanche, nous avons découvert quelques pépites en visitant les stands des exposants sur lesquels nous avons envie de faire la lumière, autour de quatre grandes tendances.

La décarbonation 

La décarbonation apparaît clairement comme l’une des principales tendances du salon cette année. Si des entreprises comme LVMH ont démontré leur engagement dans la réduction de leurs émissions (éco-conception de tous leurs produits d’ici 2030, objectif de passer de 70% à 100% d’énergies renouvelables, utilisation de voiliers cargo etc…), les startups innovent et multiplient les initiatives.

  • L’un des projets qui nous a le plus marqué est celui de Sweetch. Cette initiative bretonne pourrait être à l’origine d’une révolution énergétique, en permettant de produire de l'électricité à grande échelle, de façon 100% propre. Comment ? L’entreprise produit de l’électricité générée par la rencontre entre l'eau de mer et l'eau des rivières, grâce à leur différence de salinité. Ce principe n’est pas nouveau, en revanche la technologie développée par Sweetch l’est : jusqu'à présent, les membranes (technologie pour utiliser l'énergie osmotique) étaient peu efficaces, peu efficientes et très chères. Les membranes développées par Sweetch sont 20 fois plus performantes que ce qui existait jusqu'à présent et 10 fois moins chères. Récemment, Sweetch a signé un partenariat avec la Compagnie Nationale du Rhône afin de tester sa technologie osmotique.
  • L’entreprise Carboneo, présente sur le stand du CNRS, a quant à elle l’ambition de recycler le CO2. Grâce à un système qu’ils ont inventé, ils récupèrent le CO2 émis par les sites industriels, le transforment par électrolyse en CO et O2, puis réutilisent ces derniers au sein de l’usine. Aujourd’hui, seules 4 structures dans le monde développent ce genre de technologie, et les projets sont encore au stade de la R&D. Le pilote de Carboneo débutera en 2025. Nous suivrons cela de près !

La traçabilité

Les consommateurs exigent de plus en plus de transparence. En 2021, 74% des Français aimeraient avoir plus d’informations sur l’impact environnemental et sociétal des produits qu’ils achètent. Pour répondre à cette demande grandissante et sensibiliser les consommateurs, un projet de loi sur le climat introduira, début 2023, des « étiquettes carbone » obligatoires pour les biens et services, y compris les vêtements.

  • Fairly Made, en avance sur ce projet de loi, propose une solution qui pourrait rapidement devenir indispensable pour les industriels de la mode, afin d'améliorer leur impact sur toute leur supply chain. Dans ce cadre, Fairly Made propose aux marques de mode de mesurer l’impact environnemental et social de leurs produits afin de trouver des solutions plus responsables. A partir de leur score, des marques comme Balzac ou Nature & Découvertes, déjà utilisatrices de l’outil, peuvent mettre en avant l’impact de leurs produits auprès de leurs consommateurs. 

L’analyse et la mesure d’impact

De nombreuses entreprises ont présenté leur outil de mesure d’impact, que ce soit Greenly, récompensée par le programme French Tech Green20, qui permet de mesurer l’empreinte carbone des entreprises ou encore Publicis, qui a dévoilé son outil A.L.I.C.E. qui mesure l’impact environnemental d’une campagne média. 3 initiatives nous ont particulièrement marqués.

  • Une innovation qui nous a beaucoup plu est celle de Genesis, qui propose d’évaluer et noter la santé des sols. Cela permet de mesurer l’impact environnemental des pratiques agricoles sur la biodiversité, le climat et la pollution. De cette façon, il devient possible d’identifier les bonnes et les mauvaises pratiques en fonction des cultures et des contextes. Cet outil a un potentiel important pour guider la transition écologique. 
  • Kayrros, l’une des entreprises lauréates du programme French Tech Green20, propose quant à elle des solutions logicielles innovantes pour mesurer la quantité et la répartition des ressources énergétiques (en méthane par exemple) ainsi que les risques climatiques. Sa solution s’appuie sur des données publiques ou encore des images satellites. De cette façon, Kayrros connaît précisément les volumes de carbone séquestrés par les forêts de la planète, les éventuelles fuites de méthane ou encore les risques d’incendie ou de déforestation dans une région précise.
    L’objectif de Kayrros est de guider les industriels et les politiques publiques dans la transition écologique en les alertant en temps réel. 

Carte montrant un échantillon de concentrations anormales de méthane en 2019. La taille et la couleur des cercles indiquent la taille et l'intensité du panache détecté. Plus la couleur est rouge, plus la concentration du panache de méthane est élevée.

Les matériaux et procédés novateurs

Enfin, dans le domaine des matériaux responsables, nous avons découvert des procédés industriels très innovants, alliant qualité, esthétisme et circularité.

Future chaise des gradins des JO 2024, réalisée par Le Pavé 
  • Le Pavé
    Le Pavé a développé un nouveau matériel d’éco-construction 100% recyclable, 100% recyclé et 100 % produit en France alliant qualité et esthétisme. Le Pavé recycle des chutes de plastique pour en faire des meubles de qualité, étanches, esthétiques et recyclables en utilisant tous les déchets de la poubelle jaune : à la fois de déchets post-industriels (ex : chutes de tubes de crème) et post-consommation (ex: bouchons d’oreille). Nous avons ainsi pu découvrir les futures chaises des gradins des JO 2024 réalisées par le Pavé.
  • Lactips, lauréate du programme “French tech - Green20”, promet une véritable révolution pour les emballages de produits alimentaires. La  startup souhaite remplacer le plastique par un polymère naturel, à base de protéines de lait, 100% biosourcé et biodégradable. Ce bioplastique est déjà utilisé par différents industriels comme le groupe allemand BASF pour emballer des doses de lessives. 

Nous avons découvert beaucoup d'innovations porteuses d'espoir, surtout en termes de décarbonation des industries. Néanmoins, nous sortons du salon avec l’impression que la tendance générale est davantage de continuer le business as usual en réduisant l’impact des entreprises grâce aux technologies, que de tendre et promouvoir une transformation profonde des modèles. Nous avons peu entendu parler de régénération, de sobriété ou encore d’adaptation. Pourtant, ces deux derniers termes sont très présents dans les derniers rapports du GIEC. La sobriété y est même décrite comme une démarche incontournable face au dérèglement climatique. A quand un Vivalowtech ? Chiche !

Lire la suite