Article
Stratégie d'entreprise, Valeur, Décryptage
8.8.2022
Perturbation continuum temporel
7 minutes
Temps d'un café
À quoi sert vraiment votre entreprise ?
Cécile Boccara
Lara Azouri

Sens ou finances ? Là est la question ! Découvrez les ressorts d’un véritable projet d’entreprise pour engager durablement votre collectif.

Jusqu’en 2019, le Code Civil précisait que l'objectif d’une entreprise était de rémunérer ses actionnaires :

  • “Toute société doit avoir un objet licite et être constituée dans l’intérêt commun des associés.” (art. 1833)
  • “La société est instituée par deux ou plusieurs personnes (...) en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l’économie qui pourra en résulter.” (art 1835)

Pourtant, lorsque l’on regarde l’histoire d’un autre oeil, on se rend compte que la plupart des entreprises ont été créées pour répondre à un besoin :

  • Faire “une purée sans grumeau” grâce au “moulin-légumes” de Jean Mantelet, qui donnera ensuite naissance à Moulinex ;

  • “Reconstruire la France d’après guerre” pour Placoplâtre.

Alors, sens ou finances ?

"L'argent c’est comme le carburant. Les voitures en ont besoin, mais le but de la voiture n'est pas d'acheter plus de carburant. Il en va de même pour les affaires. Le but des affaires n'est pas de générer du profit, mais de répondre à un objectif plus grand. ” comme l’explique Simon Sinek, dans la vidéo Businesses do NOT exist to make money.

Piloter l’entreprise avec une finalité autre que la seule rémunération des actionnaires, est d’ailleurs le changement de posture majeur encouragé par la Loi Pacte, promulguée en 2019. Cette loi donne aux entreprises un nouveau cadre et les leviers pour innover, se transformer, grandir et créer des emplois tout en repensant leur place dans la société ; et ce, à trois niveaux : 

  • Le 1er niveau oblige les entreprises à tenir compte de leur impact : “La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité.”

  • Les 2ème et 3ème niveaux optionnels et statutaires, invitent les entreprises à réfléchir à la contribution qu’elles souhaitent apporter au monde, à la fois en se dotant d’une raison d’être et/ou en devenant une entreprise à mission. Les objectifs de contribution à un mieux commun étant statutaires, l’entreprise s’engage à y affecter des moyens.

En somme, la Loi Pacte redonne du sens aux actions de l’entreprise ; ce qui est nécessaire, mais insuffisant. Car pour que l’impact soit réel, mieux vaut construire un véritable projet d'entreprise en s’attachant à trois fondamentaux :

  • La raison d’être [pourquoi]  : objet du niveau 2 de la loi Pacte, et pilier du projet d'entreprise, il s'agit de définir la contribution que vous souhaitez apporter au monde qui vous entoure. C'est ce qui va donner du sens à toutes les actions et mettre en mouvement le collectif.
    “Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais-naître dans le coeur de tes hommes et femmes le désir de la mer”
    Antoine de Saint Exupéry

  • Les principes d’actions [comment] : lorsque vous savez ce à quoi vous voulez contribuer, il est temps de déterminer la façon dont vous réaliserez votre mission. Il s’agit de définir vos valeurs, votre façon de travailler, l’expérience que vous proposerez à l’ensemble de vos parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs …). Car la façon dont vous agissez garantit la crédibilité de votre mission : 
    “Si tu veux connaître quelqu’un, n’écoute pas ce qu’il dit mais regarde ce qu’il fait”.
    Dalaï Lama

  • Les métiers, produits et services [quoi] : cela s’incarne à plusieurs niveaux, d'abord à travers votre ambition, c'est-à-dire la traduction concrète et chiffrée de votre raison d'être. Ensuite par les objectifs que vous fixerez et la stratégie pour les atteindre. Et enfin par la concrétisation opérationnelle de vos objectifs et de votre stratégie, c'est à dire votre métier car :
    “Une vision sans exécution est juste une hallucination”.
    Henry Ford

Donner du sens [pourquoi] sans l’incarner [comment], ou bien fixer un objectif [quoi] sans savoir [pourquoi], font partie des principaux facteurs de démotivation et de désengagement des collaborateurs. 

Dans le contexte actuel, le projet d’entreprise est l’une des clés de la mobilisation collective et de l’impact pour l’ensemble de vos parties prenantes. C’est à la fois un exercice et une discipline à suivre, pour permettre à votre entreprise de s’adapter en permanence à un monde qui change

Et vous, quelle est votre raison d’être ?

No items found.