Article
Développement mobile
4.2.2014
Perturbation continuum temporel
4 minutes
Temps d'un café
Gérer la disponibilité d'une application sur Google Play
Hugo Hache
Note : Ce contenu a été créé avant que Fabernovel ne fasse partie du groupe EY, le 5 juillet 2022.

Console développeur

Après avoir développé et testé son application, on l’exporte et on obtient un fichier APK (Android package file). On peut ensuite le distribuer, par exemple sur Google Play grâce à la console développeur.

Compatibilité des appareils

Quand on importe un nouvel APK et qu’on veut le mettre en production, on peut voir la listes des appareils, compatibles et incompatibles. Malheureusement, il est pour le moment impossible de savoir directement pourquoi certains appareils sont incompatibles. Cela peut être dû à des permissions trop restrictives, mais il faut jouer à la devinette pour en être sûr. De plus, si l’on modifie l’Android Manifest, on ne peut pas savoir comment cela affecte la compatibilité des appareils tant que l’on n’a pas mis l’APK en production.

Exclure des appareils

Il est possible d’exclure des appareils à la main (càd que l’application n’apparaîtra pas sur Google Play pour ces appareils) à cause de problèmes connus (par ex problème de lecteur, codec manquant, … ). Cette liste d’exclusion est facile à gérer et si le problème est résolu plus tard, on peut toujours les retirer de cette liste.

Support du multi-APK

Une autre fonctionnalité pour la publication et le support du multi-APK. Cela permet d’uploader plusieurs APKs pour une seule application. Vous pouvez y avoir recours si vous voulez utiliser des fonctionnalités introduites par Honeycomb (par ex HTTP Live Streaming), mais que la base installée de Gingerbread est tellement imposante (plus d’un tiers des appareils en Juillet 2013) que vous êtes forcés d’avoir une version pour ces utilisateurs. On peut obtenir le nombre d’appareils (in)compatibles pour chaque version, mais aussi pour ce multi-APK. Un appareil recevra l’APK dont la version du code est la plus élevée et qu’il est capable d’exécuter.

Nouvelles possibilités de publication

Google a introduit de nouvelles possibilités de publication : les versions alpha / bêta et le déploiement progressif (staged rollouts). Pour faire simple, la première permet de sélectionner des testeurs et leur fournir une version alpha / bêta via Google Play, mais ils ne pourront pas laisser de commentaire public. Il faut donc mettre en place un moyen de faire des retours pour les testeurs. La seconde permet de déployer son application petit à petit. Tant que le déploiement progressif n’est pas fini, il est impossible de mettre à jour son application en production. Plus d’informations ici.

Problèmes connus

Il y a peu de problèmes majeurs avec Google Play, mais dans certaines configurations cela peut s’avérer assez handicapant. Par exemple :

  • Le paiement dans Google Play n’est pas disponible pour tous les pays. Par exemple, si vous avez une application payante, ne vous attendez à pouvoir la publier via Google Play en Chine (pour le moment) ! Cela s’applique pour ceux qui ont une application freemium aussi. Voici une liste de la disponibilité du paiement dans Google Play.
  • Certains utilisateurs peuvent avoir des problèmes lors de la mise à jour de leur application (erreur RPC:S-5:AEC-0). Ce problème n’a pas encore été résolu par Google. Voici une liste des problèmes connus sur Google Play.

En résumé

Google fournit une bonne console développeur, du moins pour la publication. C’est un élément très important, puisqu’on peut itérer très rapidement en cycles courts sur Google Play, contrairement à l’App Store. Malgré tous les efforts mis en place pour réduire les effets indésirables de la fragmentation, il reste difficile de promettre qu’une application pourra être disponible et bien fonctionner sur tous les appareils. Parfois, une mise à jour peut casser une application (il suffit de se rendre dans les commentaires de certaines applications et de regarder les mauvaises notes). C’est souvent le cas pour des appareils listées comme “autres”

Heureusement, Google se dirige dans la bonne direction pour réduire les soucis de fragmentation pour les développeurs :

  • Google Play Services va inclure des APIs, permettant aux développeurs d’utiliser les toutes dernières
  • Le nouvel IDE Android Studio intègre un outil pour visualiser le rendu de son application sur différents appareils (cela a également été ajouté dans Eclipse ADT v21, depuis Novembre 2012)
  • Les versions alpha/bêta et le déploiement progressif permettent de tester des mises à jour sur un panel d’utilisateurs restreint.
No items found.
Pour aller plus loin :