Article
Référencement
16.3.2021
Perturbation continuum temporel
8 minutes
Temps d'un café
Boostez votre visibilité SEO sur Salesforce Commerce Cloud
Hugo Bochu
Note : Ce contenu a été créé avant que Fabernovel ne fasse partie du groupe EY, le 5 juillet 2022.

**1. Eviter la duplication d’urls grâce à votre catégorisation **

Faciliter l’exploration de votre site par Google et avoir une url unique pour chaque contenu, vous permettra d'éviter l’exploration et / ou l’indexation de pages inutiles. L’avantage est de pouvoir définir les règles de format d’url que l’on souhaite mettre en place via le Business Manager (BM).

Autre point utile : directement via le BM, il est possible de remplacer les caractères exotiques (accents, caractères spéciaux …) par des caractères regular via un tableau de correspondance. Attention, il y a néanmoins une limite (autour d’une cinquantaine). Cette modification vous permettra ainsi d’éviter des soucis comme de possibles complications au moment où vous voudrez faire des redirections par exemple.

2. Prendre en main le module _“page meta tag rule” _

Ce module, développé dans SFCC, permet de gérer bon nombre de réglages via le BM. Comme il permet d’être autonome, en permettant de modifier plusieurs éléments du code source comme les titles, meta description, meta robots…. Il est important de savoir s'en servir et surtout de s’assurer qu’il fonctionne. Ce module est utilisable nativement depuis les versions SFRA (Storefront Reference Architecture) mais nécessitera un peu de développement pour qu’il soit fonctionnel sur les versions Site Genesis.

Une fois paramétré, vous serez en capacité de gérer de manière dynamique et précise les _titles _et meta description en fonction de vos différents templates de page. Il est également possible d’ajuster sa règle dynamique de base pour une catégorie dédiée si vous en créez une plus précise. Avec un peu d’aide de développeurs, vous serez également en capacité de pouvoir modifier les meta robots, H1 et pourquoi pas vos contenus textuels via les content assets.

3. Pour gagner du temps, faire des modifications en masse via l’import xml

SFCC, via des imports xml, permet de modifier bon nombre de paramètres en masse (ajout de redirections, modification de blocs de contenu, tag SEO …). Ceci s’avère très pratique pour faire des modifications en masse et éviter d’investir sur des tâches chronophages. Pour réaliser un fichier d’import xml, le mieux est de faire un export des champs que vous voulez importer et de construire votre fichier xml depuis un fichier excel.

4. Bien gérer ses versions de sites à l’international

Comme pour beaucoup de points en SEO, la gestion des sites internationaux doit être anticipée pour être correctement faite. Si les balises hreflang sur SFCC n'échappent pas à cette règle, c’est cependant l’architecture/organisation de site qui aura le plus gros impact.

Concrètement, il est “assez facile” de mettre en place un hreflang sur des sites disponible sur la même instance. Mais ces balises seront disponibles via les sitemap.xml, ce qui d’un point de vue recette est beaucoup moins pratique que des hreflang dans le code source. Qui plus est, cette solution fonctionne rarement dans les cas avec des cctlds et / où des serveurs différents.

Le graal serait de les avoir dans le code source des pages, car il permet une recette beaucoup plus rapide et efficace. Mais cette évolution nécessite un développement assez lourd pour permettre sa mise place, et cela se corse lorsqu’on utilise des instances différentes. Il faudra faire une agrégation des urls sur l’ensemble des sites pour faire tourner un job régulier qui permettra ensuite de générer le hreflang uniquement sur les pages disponibles.

5. Éviter les pièges à robots avec les facettes

Pour bloquer les facettes sur SFCC, il suffit de passer par un blocage via le robots.txt, et déclarer les paramètres de la Google Search Console (G.S.C.).

Avec ces actions vous pourrez ainsi éviter aux crawlers de perdre leur temps sur ce type de pages, c’est ce qui est essentiel si vous n’avez pas mis en place de recommandations SEO spécifiques pour vos facettes.

En revanche, si vous souhaitez capitaliser sur ces pages pour vous apporter du trafic organique, il faudra apporter des développements assez importants pour pouvoir ouvrir vos facettes à l’exploration des moteurs de recherches dans de bonnes conditions. Il est recommandé par exemple de réécrire les url’s des facettes ouvertes en les rangeant dans un répertoire dédié, exemple /facettes/facette-ouverte.

Ainsi vos pages sans intérêts SEO seront toujours bloquées à l’exploration via les règles que nous avons mentionnées plus haut et les facettes ouvertes auront la capacité d’être indexées grâce à la réécriture d’url.

Pour les_ titles_ et meta descriptions de ces facettes ouvertes à l’indexation, vous pourrez les optimiser directement avec le module “page meta tags rules” évoquer au dessus. Pour aller plus loin, vous pouvez également demander un développement supplémentaire afin de gérer les H1 et blocs de contenu textuel via les content assets. L’objectif de toutes ces modifications étant bien sûr de proposer des pages de qualité à l’indexation pour que celle-ci obtiennent la meilleure visibilité organique.

Si vous souhaitez mettre en avant vos facettes depuis votre navigation, vous devrez passer par la création d’une fausse catégorie afin de pouvoir ensuite ajouter le lien de votre page facette via une alternate url, car il n’est pas possible de réaliser des liens depuis le menu sur n’importe quel type de page.

**6. Comprendre les différentes manières de faire des redirections **

Les redirections sont possibles directement et nativement via le BM via 3 modules.

Urls redirect : il s’agit de la fonctionnalité “grand public” pour la mise en place de redirections, avec un système d’ancien path vers un nouveau, ou un ID. C’est la couche de redirection la plus “restrictive”, c’est à dire qu’elle prend le pas sur les redirections disponibles et est plus restrictive puisque faite dans le static ou dynamic mapping.

Intérêt : à utiliser pour la mise en place de vanity urls (urls courte, exemple : https://www.marque.fr/black-friday), la mise en place de redirection temporaire (302).

Static mapping : Utilise la syntaxe SFCC pour rediriger des urls inconnues du système. Il faut configurer les alias dans le BM. pour rendre le _static mapping _opérationnel. La syntaxe SFCC permettra donc de construire dynamiquement l’url de destination.

Intérêt : mise en place de règles de redirections pour faire du page à page, l’utilisation de regex est également possible.

Dynamic mapping : Utilise également la syntaxe SFCC, permet de rediriger des patterns de manière dynamique via des regex. C’est la couche de redirections la moins restrictive.

Intérêt : mise en place de règles pour rediriger plusieurs pages vers leurs nouvelles pages spécifiques. A plébisciter pour les migrations, en particulier si les ID sont présents dans les anciennes pages et qu’ils restent les mêmes sur la nouvelle plateforme.

Conseils pour le dynamic et static mapping:

1. Utiliser l'attribut [i] pour englober toutes les variations de caractères de votre url legacy

2. Demander un développement afin d’afficher le code source, la pipeline et l’ID des pages car ces informations sont essentielles pour la création du dynamic ou static mapping. C’est notamment ce qu’Histoire d’Or a mis en place.

3. Utiliser l’import xml afin d'overclocker la limite du formulaire natif dans SFCC si votre fichier fait plus de 2MB soit environ 20 000 lignes.

De manière générale, si vous souhaitez comprendre le comportement d’une redirection en place, aidez vous de l’Url analyzer. Ce module accessible via le Business Manager qui vous permet de comprendre la logique de construction de l’url et l’origine du comportement et éventuellement, son problème. Cela s’avère très utile pour comprendre le problème vis à vis d’une redirection. Ainsi vous pouvez facilement comprendre la logique de ce qu’il se passe en back end et comprendre le pourquoi de quel comportement.

7. Gérer ses sitemap(s).xml

Un module natif concernant le sitemap.xml est accessible via le BM pour générer des sitemaps en fonction de différents types de pages (catégories, produits …). Des options sont également disponibles afin de rendre le tout plus pertinent, comme par exemple inclure dans le sitemap produits uniquement ceux qui sont en stock.

Si une url est présente dans un sitemap et que vous souhaitez la supprimer de celui-ci, il faudra alors le faire directement depuis les attributs de la page en question. L’avantage de passer par les sitemaps dynamic, c’est qu’ils s’actualisent régulièrement (fréquence customisable). Vous avez également la possibilité de créer des sitemaps spécifiques pour vos différents types de pages (ce qui créera automatiquement un sitemap index avec l’ensemble des sitemaps).

Néanmoins il est toujours possible de créer un sitemap static via l’import d’une liste d’url, ce qui est particulièrement utile pour des besoins spécifiques comme par exemple soumettre les url’s des facettes ouvertes, ou la liste des pages du store locator…)

Salesforce Commerce Cloud est une solution E-commerce qui offre la possibilité de travailler les bases de son SEO. Néanmoins, l’aide des développeurs vous sera nécessaire afin de faire correspondre la plateforme à vos besoins spécifiques, comme la gestion des facettes, la gestion de l’internationale en fonction de votre architecture.

No items found.
Pour aller plus loin :