fabernovel loader

Apr 28, 2017 | 2 min de lecture

Transformation

Et si le Design Thinking n'avait plus de secret pour vous ?

Marine Odiot

Change Maker


FABERNOVEL INSTITUTE
Le 13 avril dernier sortait notre MOOC sur le Design Thinking et les méthodes agiles, réalisé en partenariat avec Coorpacademy. Nous avons décidé de nous saisir de cet événement pour revenir sur cette méthode de travail qui fait tant parler d’elle.

En effet, à l’heure où les grands groupes souhaitent faire de leurs collaborateurs des intrapreneurs, le Design Thinking est une méthode de travail qui présente de nombreux avantages. Parfaitement adaptée à l’innovation dans les grandes entreprises industrielle ou de service, cette méthode mérite d’être diffusée auprès du plus grand nombre.

D’un point de vue historique, on attribue bien souvent la naissance du Design Thinking aux agences de la côte Ouest américaine créées dans les années 90. Et pourtant, aussi étonnant que cela puisse paraître, les prémices du Design Thinking remontent à la Grèce Antique ! C’est Platon qui a théorisé pour la première fois les vertus de la démarche participative dans son ouvrage La République.

Ce n’est que bien plus tard, à la fin du XIXème siècle, que des ethnologues, anthropologues et sociologues tels que Marcel Mauss, Emile Durkheim ou encore les membres de l’école de Chicago, ont formalisé des méthodologies d’enquête en sciences sociales. Un pilier du Design Thinking ! Interrogez n’importe quel étudiant en design ou jeune professionnel, les études de Design leur ont permis avant tout d’aiguiser leur sens de l’observation.

Car c’est bien cela le Design Thinking : l’utilisation des méthodes d’observation et d’enquête issues des sciences sociales pour créer ou améliorer – en continu – des produits et des services en fonction des comportements des utilisateurs.

Pourtant, cette méthode de travail est encore trop souvent associée aux géants du web et aux startups qui en appliquent les étapes suivantes :

  1. Comprendre les besoins de l’utilisateur à travers des observations de terrain et des entretiens.
  2. Définir les problèmes liés, formuler le sujet pour garantir la pertinence du résultat et la satisfaction des utilisateurs.
  3. Imaginer des solutions à plusieurs, en équipe pluridisciplinaire et en écartant aucune idée.
  4. Prototyper pour concrétiser les idées, sans attendre le concept parfait et définitif.
  5. Tester les solutions pour collecter les impressions des utilisateurs, ajuster puis déployer.

Alors, le Design Thinking est-il le pré-carré des acteurs du web ?

Chez FABERNOVEL INSTITUTE, nous sommes persuadés que le Design Thinking peut s’appliquer à toute situation et à tout acteur. C’est pour cela que nous avons conçu, en partenariat avec Coorpacademy, un MOOC sur le Design Thinking et les méthodes agiles pour vous en présenter les préceptes et vous apprendre à les appliquer dans votre travail.

Vous y découvrirez des exemples d’application du Design Thinking au sein de grandes entreprises, telles que :

  • GE Healthcare et son IRM pour les enfants
  • Bank Of America et sa solution pour favoriser l’épargne
  • Gares & Connexions (filiale de la SNCF) qui a cherché à améliorer l’expérience des voyageurs en gares

Finalement, parler de Design Thinking, c’est utiliser un grand mot pour une démarche très simple et pourtant essentielle, celle de l’obsession de l’expérience client.

logo business unit

FABERNOVEL INSTITUTE

développe la vision et le leadership, favorise les rencontres et l'acquisition de compétences et méthodologies nouvelles pour permettre aux équipes et aux organisations d'avancer deux fois plus vite.

à lire