fabernovel loader

Jun 5, 2018 | 4 min de lecture

Transformation

Comment ancrer la culture de la donnée dans le quotidien de ses équipes ?

construire-data-driven-strategie
construire-data-driven-strategie

Roxanne Leduc

Senior Change Maker


FABERNOVEL INSTITUTE
Avec l’avènement du numérique, les entreprises se sont retrouvées face à une augmentation exponentielle de leurs bases de données. Pourtant, récolter de la donnée et la transformer en tableaux de bord n’est pas suffisant pour en tirer des enseignements sur les comportements des clients et parvenir à prendre des décisions centrées sur l’utilisateur.

Les données font déjà partie intégrante de nos organisations mais comment les utiliser pour avoir un impact durable sur notre activité ? 

D’abord en l’intégrant en amont de la réflexion et de la construction des stratégies business et non plus seulement comme un bouton sur lequel appuyer pour obtenir des informations. Pour cela, il est nécessaire que les entreprises traitent la donnée comme un élément essentiel de leur culture. Et les défis d’une organisation centrée sur la donnée sont encore nombreux : de la diffusion de cette culture à tous les niveaux de l’entreprise, à l’ intégration de nouveaux outils, en passant par la montée en compétence des collaborateurs. C’est grâce à une approche pragmatique et culturelle que les données deviendront un élément précieux des opérations quotidiennes de vos équipes.

 

5 étapes pour instaurer la culture de la donnée au sein de vos équipes :

Les organisations dites data-driven (celles où les décisions sont prises en tenant compte de faits objectifs et quantifiables) parviennent à orienter les décisions business jusqu’à présent poussées par l’instinct. Il existe 5 principes fondamentaux pour instaurer la culture de la donnée :

La circulation de l’information : La disponibilité de l’information est le premier élément structurant de cette culture. Si la collecte et le traitement des données font déjà partie de votre quotidien, il s’agit de les partager avec tous les départements concernés afin de pouvoir mieux comprendre votre cible. La gouvernance d’entreprise joue ainsi un rôle clé dans l’organisation et la distribution des données.

La connaissance du client avant tout : Le parcours d’achat du client est marqué par une multiplicité de ses points de contact. Il est impératif que chaque étape de ce parcours, en ligne ou hors ligne, soit mesurée et enregistrée dans une base de données centralisée. Sans un bon suivi mis en place dès le départ, la pertinence des données sera largement impactée.

Une veille intelligente : Dans une économie en mouvement, il est indispensable de garder un oeil sur le marché et la compétition. Analyser l’information de chaque canal de façon indépendante ne produit qu’une image segmentée de la réalité de vos consommateurs. Commencez par analyser les données dont vous avez besoin pour répondre à vos objectifs business, puis identifiez la meilleure façon de les intégrer aux bases de données existantes. Les APIs ou des outils comme Google Trends et Radarly permettent de suivre et d’intégrer des données pour vous permettre de compléter votre vue du marché.

Fail fast : Une stratégie data-driven permet de tester rapidement des hypothèses et valider une piste qui sera déployée à plus grande échelle sur le marché. Il est ainsi important de faire des tests pour pouvoir ensuite mieux optimiser ses ressources budgétaires et humaines.

L’apprentissage continu : L’analyse continue et ajustée des données permet de suivre l’évolution des décisions. Il est donc important de visualiser et de partager les données au travers de l’organisation pour améliorer sa stratégie et former ses équipes.

 

L’analyse au service du business :

L’approche customer-centric combinée aux outils numériques est une clé pour performer dans la nouvelle économie. Les outils d’analyse permettent de transformer des insights clients en actions à valeur ajoutée. Les marketers parviennent à pousser le bon message au bon moment grâce au suivi régulier des tableaux de bord qui portent sur leurs consommateurs. Les décisions basées sur la data permettent 3 avantages particuliers :

  • L’automatisation : La donnée intégrée permet de construire une vue globale des comportements de votre cible en identifiant les segments cibles pour ensuite appliquer des messages de retargeting. Perdre un client en cours de parcours d’achat n’est pas fatal : le retargeting et le remarketing permettent d’optimiser la conversion grâce à des call-to-action adaptés à chaque situation.
  • La personnalisation : La segmentation basée sur la donnée permet d’adapter vos campagnes marketing aux attentes de vos consommateurs. Grâce aux paramètres de ciblage disponibles sur Facebook, Adwords et bien d’autres, vous serez en mesure de tester l’engagement de chacun de vos segments de marché avant de déployer des budgets à grande échelle.
  • Digital First : Comment choisir entre plusieurs propositions de campagne ? Sans attendre son déploiement, l’A/B testing permet de tester à petite échelle du contenu, des canaux ou des offres auprès d’un échantillon de votre population cible. Par exemple, MailChimp offre la possibilité de suivre le taux d’engagement de deux versions d’un mail afin de déployer au reste des clients le mail générant le plus de retour sur investissement.

Enfin, distribuer la donnée dans tous les départements d’une entreprise permet d’avoir de la visibilité sur toute la chaîne de valeur au sein de votre organisation. Les équipes pluridisciplinaires pourraient ainsi apporter leurs compétences pour créer de nouvelles expériences pour vos clients.

Vous souhaitez construire une stratégie agile basée sur la donnée ?

Rejoignez-nous le 6 septembre pour le prochain atelier du 23
logo business unit

FABERNOVEL INSTITUTE

développe la vision et le leadership, favorise les rencontres et l'acquisition de compétences et méthodologies nouvelles pour permettre aux équipes et aux organisations d'avancer deux fois plus vite.

à lire