fabernovel loader

Mar 13, 2018 | 8 min de lecture

Tendances

Mobile World Congress 2018 : Retour sur ce qui nous a le plus marqué

Louis Heron

Marketing & Development Manager


FABERNOVEL TECHNOLOGIES
Trois membres de l’équipe étaient il y a deux semaines au Mobile World Congress 2018. Cette grand-messe du mobile réunit chaque année à Barcelone l’ensemble des acteurs du secteur : des opérateurs aux fabricants de composants, en passant par les éditeurs de logiciels et bien sûr les constructeurs d’appareils mobiles.

Cet évènement incontournable de l’industrie du mobile frappe par son ampleur et témoigne de l’importance toujours grandissante du secteur et de ses nouveautés. Impossible de tout voir durant les 4 jours que dure le salon, mais c’est une bonne occasion d’aller à la rencontre des acteurs de l’écosystème mobile et de découvrir ce que pourrait être notre futur proche. Nous vous retranscrivons ici ce qui a le plus retenu notre attention.


Restera-t-il des objets “déconnectés” en 2019 ?

Lorsque l’on parcourt les allées du salon, on voit se dessiner très nettement un monde où absolument tous les objets de notre quotidien, toutes les infrastructures, tous les êtres vivants seront en mesure de produire de la donnée ou d’être “contrôlés” à distance.

Nos frigos, nos brosses à dent, nos casques de chantier, nos ponts, nos vaches et nos Hula Hoop, tous généreront bientôt des quantités de données en permanence !  Les prévisions évoquent 30 milliards d’objets connectés déployés d’ici à 2025.

L’IoT à grande échelle ne sera possible que si un certain nombre de défis sont relevés : la pénétration des ondes dans les matériaux, la prolongation de la durée de vie des batteries en limitant les débits, la latence de communication ou encore la maintenance à distance. Pour réaliser cette ambition, une grande place a été faite aux infrastructures : réseaux NB-IoT, LoRa ou LTE-M en attendant la 5G, systématisation des réseaux maillés (Mesh Networking) ou puces pré-connectées au réseau intégrées dès la conception de l’objet connecté.

Ce qui nous a marqué :

Et nous là dedans ?

FABERNOVEL TECHNOLOGIES travaille depuis 2016 avec Babolat à la refonte de son application mobile de raquettes connectées captant les statistiques de jeu en live.

 


Souriez vous êtes filmés / analysés / profilés / monitorés…

La qualité croissante des caméras et le perfectionnement des modèles d’intelligence artificielle ont rendu possibles des solutions de reconnaissance visuelle qui forcent l’admiration mais inquiètent tout autant. Demain, il semblerait que nous soyons tous reconnus, nos émotions analysées, nos déplacements et comportements tracés dans le temps dès lors que l’on aura passé la porte de n’importe quel magasin. Si la finalité mise en avant est évidemment la recommandation d’achat en temps réel et l’expérience client, les questions de respect de la vie privée que cela soulève risquent d’être nombreuses.

En cette année d’entrée en vigueur du Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD), les exposants ont eu à coeur de prouver leur engagement concernant la sécurisation des données traitées. Orange précise par exemple que les commandes adressées à son assistant vocal Djingo sont traitées localement et non sur des serveurs distants, assurant une limitation du traitement et une meilleure confidentialité des données. L’attention portée aux données personnelles n’est plus un sujet à la marge et il semblerait que les collectes et traitements de données abusifs touchent à leur fin, et c’est une bonne nouvelle pour tout le monde !

Ce qui nous a marqué :

  • La solution de profiling de real networks
  • Katim, le smartphone archi sécurisé par DarkMatter

Et nous là dedans ?

FABERNOVEL TECHNOLOGIES accompagne le groupe Thales pour le développement de l’application mobile Citadel, une solution de communication chat et VoIP sécurisée à destination des professionnels.

 


Simplifier, augmenter, automatiser

Difficile de passer à côté des expériences de réalité virtuelle ou de réalité augmentée durant le salon. Presque chaque stand s’appuie sur la VR ou l’AR pour mettre en avant son savoir faire : puissance de calcul des puces chez les fabricants de composants, la 5G à venir chez les opérateurs ou la qualité des écrans chez les constructeurs. Tous les exposants présentaient leurs avancées technologiques pour démocratiser la VR et l’AR.

Ces technologies transformeront évidemment le domaine du divertissement mais aussi la formation des employés, l’entraînement des médecins ou des sportifs, et amélioreront la sécurité et le confort des ouvriers. À noter que réalité virtuelle ou augmentée ne se limitent pas au seul sens visuel mais également au toucher. La faible latence du réseau 5G permettra la transmission de sensation physique en temps réel, une découverte inédite vue sur le stand de Nokia.

Ce qui nous a marqué :

Et nous là dedans ?

Dès 2015 FABERNOVEL TECHNOLOGIES accompagnait des acteurs majeurs du transport comme Keolis et la RATP pour réaliser des applications Google Glass et enrichir l’expérience utilisateur avec de l’information voyageur en temps réel et en AR.

 


À la recherche du smartphone le plus innovant de 2018


Le nombre de constructeurs de téléphones présents sur le salon impressionne, à se demander s’il reste des parts de marchés accessibles :

Alcatel, Blackberry, General Mobile, Billion, Essential, BKAV, 8848, ZTE, Samsung, Huawei, Sony, lenovo, Motorola, Nokia, Mi, Oppo, Vivo, Honor, Asus, Infinix, Sansui, Noa, iLA, Leagoo, Haier, Accent, Archos, Planet Computers, EL, Doro AB, M-Horse, Maysun, Vikin, Otot, EL, Ken Xin Da, Geecoo, OTOT, etc…

Si beaucoup de noms ne vous disent rien dans cette liste c’est normal. Trois grandes catégories parmi eux : les géants connus du grand public qui font la course à la qualité et à l’innovation, les marques qui tentent de se démarquer par un choix hardware fort (clavier physique chez Computer Planet et Blackberry ou le double écran chez ZTE), et les constructeurs OEM, souvent chinois, qui copient les téléphones haut de gamme et les commercialisent en marque blanche, vous retrouverez leurs téléphones dans les supermarchés français par exemple.


Les leaders avaient bien sûr à coeur de présenter les incroyables fonctionnalités proposées par leurs “flagship”. Si nous les combinions toutes dans un téléphone, il nous suffirait d’effleurer son écran du doigt pour le déverrouiller, on réglerait finement l’ouverture du diaphragme de son appareil pour des photos d’une qualité encore plus incroyable et il nous afficherait toujours la bonne information au bon moment grâce à son IA interne, pour que nous puissions faire plus de choses, plus rapidement.

Ce qui nous a marqué :


Et nous là dedans ?

Depuis 10 ans, FABERNOVEL TECHNOLOGIES profite des nouveautés fréquentes offertes par les terminaux et les OS pour proposer une expérience toujours plus riche et performante aux utilisateurs. Fin 2017 nous sortions pour myCANAL une version de l’application Apple TV compatible 4K mise en avant par Apple durant sa Keynote annuelle.

 


La 5G c’est maintenant. Vraiment ?

Impossible de passer à côté durant le salon. Absolument tous les stands affichaient le mot “5G” le plus ostensiblement possible avec des slogans tels que “5G is now” ou “5G ready”.

Après discussion avec les représentants de différents opérateurs comme T-mobile ou le coréen KT, qui a assuré la couverture réseau aux derniers Jeux Olympiques de Pyeongchang, il s’avère que la 5G ce n’est pas vraiment pour tout de suite. Avant qu’un standard soit véritablement adopté, que le réseau soit mis en place par les opérateurs et que les fabricants supportent la technologie (notamment sur la consommation d’énergie qu’elle demande), il risque de s’écouler au moins 4 ans.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’en diminuant la latence (25ms pour la 4G contre 1ms pour la 5G) et en augmentant le débit de données (125Mo/s contre 10Go/s), la 5G ouvrira de toutes nouvelles possibilités, autour des objets connectés notamment : utilisation de casques de VR sans besoin d’être relié à un ordinateur, démocratisation des opérations médicales à distance, pilotage de véhicule à distance dans les zones à risque ou encore l’apport du haut débit dans les zones où la fibre ne peut être installée.

 


“OK Google”, “Hey Siri”, “OK Orange”, “Hey Mercedes”…

La première chose que l’on voit en arrivant au MWC, à la sortie du métro barcelonais, c’est un pont facilitant l’accès au site entièrement brandé Android. Google et son OS mobile est absolument partout : incontournable, comme dans les services que nous utilisons au quotidien.

Face à cette omniprésence, la volonté de gagner en indépendance vis à vis des GAFA est réaffirmée par de nombreux acteurs présents sur le salon. Cela passe par l’internalisation des technologies et le développement d’outils et services qui s’affranchissent des composants proposés par les géants de la Silicon Valley. Avoir le contrôle sur sa donnée est un enjeu pour toutes les entreprises, mais le faire savoir à ses utilisateurs l’est tout autant, notamment pour les rassurer quant à la limitation du traitement de leurs données.

La meilleure illustration de cette quête d’indépendance c’est bien entendu l’Intelligence Artificielle. Mercedes en est l’exemple le plus surprenant. La marque allemande ne compte pas embarquer Android Auto ou Apple Car dans ses nouveaux modèles et a choisi de développer son propre ordinateur de bord incluant un système d’IA et son propre fond de carte pour proposer une nouvelle expérience de conduite unique : commandes vocales, intelligence artificielle ajustant l’affichage aux préférences du conducteur ou encore un contrôle tactile intuitif.

Ce qui nous a marqué :

  • L’expérience utilisateur à bord de la nouvelle Classe A
  • Djingo, l’assistant virtuel d’Orange
  • OpenSaas, la solution de Linagora pour concurrencer Google Drive


Conclusion

En conclusion, une année riche en expérimentations qui montre une fois de plus que le milieu mobile ne cesse de se réinventer. Cette année est indéniablement marquée par l’irruption de l’intelligence artificielle, que nous acceptons volontiers pour déverrouiller nos téléphones en un clin d’oeil mais qui nous laisse craindre une surveillance généralisée. Charge à nous de savoir tirer partie du meilleur de cette technologie tout en respectant la vie privée des utilisateurs. RGPD et IA, les deux sigles qui régneront sur 2018 !

Découvrez notre cours introductif sur l’IA et discutons de vos projets.

RGPD, que vous impose ce règlement ? Parlons-en

À l’année prochaine !

Vous souhaitez parler de vos projets mobile avec nous ?

Contactez-nous
logo business unit

FABERNOVEL TECHNOLOGIES

150 talents pour répondre aux défis technologiques de la transformation digitale.

à lire