fabernovel loader

Jul 20, 2016 | 5 min de lecture

Tendances

10 tendances sur le futur des Ressources Humaines

François Truong

Project Director


FABERNOVEL INSTITUTE
recrutement, mobilité interne, développement des talents, management, formation, engagement des salariés, bien-être au travail : aucune fonction RH n’est épargnée par la transformation numérique

Il y a quelques semaines, nous avons invité pour un de nos clients, 25 acteurs qui dessinent les Ressources Humaines de demain.

Recrutement, mobilité interne, développement des talents, management, formation, engagement des salariés, bien-être au travail : aucune fonction RH n’est épargnée par la transformation numérique. Et cela ne fait que commencer !

Alors à quoi ressembleront les RH de demain ?

Après l’ère de l’expérience utilisateur, symbolisée par les GAFA (Google Apple Facebook et Amazon), bienvenue dans l’ère de l’expérience collaborateur ! Proposer à ses collaborateurs une expérience fluide et personnalisée avant leur recrutement et jusqu’après leur départ de l’entreprise, voici la nouvelle mission des Ressources Humaines !

#1 Demain, tous recruteurs ?

Longtemps considéré comme le pré carré des Ressources Humaines, le recrutement s’est dans un premier temps ouvert aux managers de l’entreprise. Certains voient encore plus loin. Les danois de Praice ont imaginé une plateforme sur laquelle vos proches (amis, famille et bien sûr collègues) peuvent juger votre personnalité, que vous pourrez ainsi partager avec votre futur employeur. Les français de MyJobCompany proposent une plateforme de cooptation à destination des employés et/ou de l’extérieur. Demain, tous recruteurs ?

#2 Les candidats, vos meilleurs ambassadeurs ?

Sur une centaine de CVs reçus, peu d’élus auront la chance de passer un entretien et une poignée d’entre eux seront recrutés à l’issue de processus. Soigner votre marque employeur pour faire de vos candidats les meilleurs ambassadeurs de votre entreprise et de votre marque, l’idée est séduisante. Chez Welcome To The Jungle, les entreprises laissent leur place aux tribus : à travers différents outils (plateforme en ligne, vidéos et même magazine papier) la startup ambitionne d’aider les candidats à trouver leur chemin dans la jungle du recrutement.

#3 Le travailleur à la demande

Largement répandu dans d’autres secteurs, le phénomène du « On Demand » s’attaque aux Ressources Humaines. Embaucher un freelance pour une mission ponctuelle ? C’est désormais chose aisée avec une plateforme comme Hopwork, qui regroupe près de 25 000 profils (développeurs, graphistes, rédacteurs, consultants ou encore coachs agiles) et travaille avec autant d’entreprises. Partager sa main d’oeuvre avec des entreprises proches de chez vous, éviter le chômage technique et faire monter en compétence vos salariés ? Essayez donc Pilgreem, la plateforme collaborative pour le partage de main d’oeuvre.

#4 Oui à l’Open Innovation, mais pas sans vos salariés !

Grâce à des startups comme Agorize, qui organise des hackathons et challenges d’innovation en ligne, ou Braineet, qui permet aux consommateurs d’interpeller les marques en leur proposant de nouvelles idées, l’Open Innovation devient une réalité dans de nombreuses entreprises. Mais puisque les bonnes idées viennent aussi de l’intérieur, ces deux solutions proposent également une version dédiée aux collaborateurs. L’Open Innovation c’est s’ouvrir sur l’extérieur mais aussi sur l’intérieur.

#5 Le bien-être (aussi) se mesure

Zeïna Peerboccus, Head of Talent & Happiness chez Doctolib nous a rappelé, chiffres à l’appui, comment le bien-être pouvait alimenter la productivité des collaborateurs. Un employé heureux au travail augmente sa productivité de 12%. Mais comment mesurer ce bien-être, qui peut sembler abstrait ? 1Change fait notamment le pari des objets connectés avec le Bodyguard, un capteur qui mesure le stress, l’activité physique et la récupération pour en déduire des recommandations concrètes (et si vous écartiez tous vos écrans 30 minutes avant de dormir ?).

#6 Le temps-réel, nouvel impératif des RH

Mesurer en temps-réel l’engagement des salariés au sein de chaque département de l’entreprise en leur posant des questions adaptées tout au long de l’année ? C’est la promesse de la startup danoise Peakon, dans laquelle le fond français idinvest a investi en janvier dernier. Coacher vos employés grâce à des feedbacks continus ? Allez voir chez les suisses de Quercus. Faire preuve de davantage de transparence sur les objectifs de chacun ? Les allemands de Perdoo sont là pour vous.

#7 Le cadre de travail de demain n’en est pas un

Flexibilité de l’environnement de travail, immédiateté de l’accès à l’information, liberté d’opinion ou encore sens à donner à son travail : voici quelques unes des nouvelles attentes des salariés selon Greenworking. L’environnement de travail doit aussi s’adapter aux spécificités culturelles de chaque pays, comme nous le rappelle Steelcase. Les anglo-saxons préféreront par exemple des espaces de travail ouvert, sans nécessairement des places fixes, car l’accent est mis sur le travail en groupe et la position hiérarchique n’a pas besoin besoin d’être matérialisée par une place attitrée au sein du bureau. Les espagnols de Cabaaana ou les luxembourgeois de Wellevue proposent des applications mobiles gamifiées pour favoriser la culture d’entreprise et l’engagement des salariés, qui peuvent par exemple dialoguer avec des collaborateurs jamais rencontrés jusqu’ici.

#8 Le e-learning se réinventera ou ne sera pas

Souvent décrié, le e-learning doit se réinventer pour susciter l’engagement des salariés. L’’américain Coursera mise sur les partenariats entre universités et grandes entreprises pour proposer des contenus de qualité. Basés à Londres, LEOLearning s’appuie sur de nouveaux formats (réalité virtuelle notamment) et HT2 Curator sur le social et la data. Le e-learning de demain sera certainement une combinaison des trois.

#9 L’agilité, un nouveau pré-requis

Le mot est sur toutes les bouches. Mais encore faut-il savoir de quoi il s’agit vraiment. FABERNOVEL CODE nous a résumé les grandes valeurs inhérentes aux méthodes agiles : interactions et individus plus que process et outils, produit fonctionnel plus que documentation détaillée, collaboration avec le client plus que négociation de contrat et adaptation au changement plus que suivi d’un plan. Recruter des collaborateurs agiles demande de s’intéresser aux soft skills davantage qu’au CV, ce qu’une plateforme comme Softfactors permet.

#10 Le DRH est mort, vive le DRH !

Comme beaucoup d’autres, le métier du DRH change. Des solutions comme Benify lui simplifient son quotidien et le libèrent des tâches administratives. Le DRH peut alors se concentrer sur un rôle de coach, comme nous l’explique Vincent Giolito, ou de facilitateur de la transformation numérique dans l’entreprise, si l’on en croit Gaell Mainguy.

Et pour vous, laquelle de ces tendances est la plus importante ?

Echangeons ensemble !
logo business unit

FABERNOVEL INSTITUTE

développe la vision et le leadership, favorise les rencontres et l'acquisition de compétences et méthodologies nouvelles pour permettre aux équipes et aux organisations d'avancer deux fois plus vite.

à lire