fabernovel loader

Feb 7, 2018 | 6 min de lecture

Tech

APIdays 2018 Paris, clap de fin et retour sur l’événement

Nadiya Shur

Marketing and Communication


FABERNOVEL TECHNOLOGIES
Nous vous proposons dès à présent un tour d’horizon (non exhaustif) des conférences APIdays 2018, qui se sont succédées à un rythme effréné. Deux jours d’excellente ambiance, de nouveaux projets, de partage, de veille et de réflexion sur l’API bien sûr mais aussi sur l’urgence de logiciels durables pour nos sociétés. Bonne lecture et bon développement numérique durable.

Les 30 et 31 janvier s’est tenue à Paris la 30ème conférence internationale APIDays, organisée par Oauth.io, FABERNOVEL et OuiShare. 5 ans d’existence déjà et de nombreuses conférences dans le monde pour ce sujet passionnant qu’est l’API.

Avec pour thème, cette année, le numérique soutenable, la question du logiciel prend de la hauteur et questionne sur sa place et son rôle dans et pour la société. La thématique a particulièrement éveillé l’intérêt des décideurs, nombreux cette année à avoir fait le déplacement.
D’ailleurs, si historiquement l’événement se voulait consacré à un public principalement composé de développeurs, il réunit aujourd’hui une population autrement plus variée. Une preuve de plus, s’il en fallait, que le numérique est en train de conquérir le monde et chacun en prend aujourd’hui la mesure. Avec un programme particulièrement riche, les conférences ont fait salle comble.

FABERNOVEL TECHNOLOGIES évidemment était présent et nous y animions un slot de conférences consacrées aux APIOps et microservices. Nous avons également participé aux slots API développement et lifecycle & API pour l’AI et l’IoT. Ce fut aussi une occasion formidable de partager avec d’autres notre vision des APIs et nos méthodes, osons parler de philosophie, pour concevoir, développer, faire évoluer et maintenir ces interfaces de programmation qui sont à la base du logiciel durable.

La première journée s’est ouverte avec Mehdi Medjaoui, fondateur des APIdays et co-fondateur de Oauth.io et Habib Guergachi, CTO de FABERNOVEL, puis sur la keynote « Logiciels durables pour des systèmes durables : relever le défi du futur », avec Mike Amundsen, CA API Academy. Ensuite, fort classiquement, les conférences ont pris le relais.

Transformation IT avec les APIs – Hermès

La maison Hermès, que l’on ne présente plus, fut fondée en 1837. Dire que le groupe doit sa longévité à ses talents de visionnaire, à sa capacité à capter l’ère du temps et ses grands changements, serait enfoncer des portes ouvertes. Pourtant, avec plus de 12000 collaborateurs à ce jour et bientôt deux siècles de succès, son témoignage est une clé précieuse de compréhension.

Directeur de l’innovation pour Hermès, Laurent Bede explique dans le détail comment la DSI a réussi à faire face aux multiples pressions : sécurité, performances, coûts, compétences, dette technique, maintenance du legacy. La décision a été prise d’abandonner une fois pour toute cette Old IT dépréciative, ses budgets en baisse constante, la démotivation des équipes, pour une Fast IT destinée à provoquer à nouveau l’énergie et la confiance.

Il a notamment fait le point sur les sujets les plus urgents à transformer. L’infrastructure, évidemment, pour le cloud, mais également l’accès aux données, la méthodologie, la gouvernance et son équilibre délicat entre agilité et contrôle, ainsi que la stratégie interne de mise « sur le marché » des produits et services de la DSI.

Mais plus encore, Laurent Bede a particulièrement insisté sur les difficultés à transformer l’entreprise. Cela commence par savoir changer soi-même, pour accompagner ensuite les équipes et seulement après toute l’organisation vers sa transformation. Il faut savoir ne pas sauter les étapes.

Le parcours des APIs dans un grand groupe décentralisé – ENGIE

Global Energy Management est une business unit de plus de 500 personnes du grand fournisseur de gaz naturel et d’électricité verte Engie. La BU crée des services et des solutions dans le domaine de la gestion de l’énergie pour contribuer à l’efficacité du marché et accélérer la transition énergétique. Nizar Chaouch a présenté pour l’occasion le parcours API dans un grand groupe décentralisé.

L’API chez Engie est un levier de la transformation numérique des entités du groupe. Entre 2016 et 2018, la filiale en propre d’Engie a réussi à fédérer ses collaborateurs autour des API de manière surprenante, les faisant passer d’une grande méconnaissance de la technologie à une véritable adoption enthousiaste.

Pour cela, Engie GEM a construit des communautés autour de son API pour évangéliser ses collaborateurs à son principe et son fonctionnement. Les équipes ont profité d’expériences immersives, dans la Silicon Valley notamment. L’objectif, atteint, était de concevoir l’API comme un produit à part entière, doté de son product owner et de clients, naturellement. Les équipes commerciales aujourd’hui sont les premiers prescripteurs de l’API.

Et de façon plus générale, plusieurs principes sous-tendent la digitalisation du groupe Engie : l’architecture conçue pour être data centric se matérialise par un hub de données. Toute l’information est mise à disposition via l’API management. La réduction du Time to Market passe par une chaine data / API véloce. L’architecture legacy est progressivement abandonnée. Le test & learn devient une norme.

Identité et connaissance client pour un monde connecté – Orange

Orange de son côté a largement abordé l’aspect sécurité de la data et est revenu longuement sur le RGPD, la grande actualité 2018. Pleinement conscient de la valeur de la data et de l’essor de la cybercriminalité à grande échelle, Orange a présenté plusieurs initiatives (trust badge, identité digitale forte) à destination de tous et afin d’aider chacun à se montrer RGPD ready en temps voulu.

API@Airbus : La vitesse est importante – Airbus

Chris Taylor, VP Acceleration lab chez Airbus a posé très clairement le décor. « Nous savons que nous sommes disruptés ». Une affirmation quasiment cathartique pour Airbus qui depuis n’a de cesse d’adopter de nouveaux principes technologiques (API first, cloud first, libre service, agilité, données en tant qu’actif) au service de son accélérateur digital.
Airbus transforme tout et se transforme elle-même : nouvelles technologies, nouvelles compétences, nouvelle mentalité, nouvelle stratégie informatique. Avec l’API en tant que pivot de son organisation.

Les conférences de FABERNOVEL TECHNOLOGIES

Au fait, que veut dire « micro » ?

Rémi Dewitte récapitule les principaux avantages attendus des microservices (rapidité à délivrer un changement, scalabilité, résilience, etc.) et en liste les caractéristiques par opposition au monolithe. La grande difficulté des des microservices est de parvenir à trouver le bon découpage et la bonne granularité qui répondront de manière satisfaisante aux gains business attendus. Pour cela, 3 dimensions de l’équilibre sont à construire : l’équipe (squad, two pizza team), l’architecture (DDD, build/buy, technology, scalabilité), les opérations (PaaS, IaaS, SaaS, FaaS / Serverless).

La présentation est disponible ici

L’ingrédient secret pour spécifier idéalement les APIs RESTful

Julie Rollin et Hugo Hache ont présenté une solution maison pour résoudre une problématique régulièrement rencontrée dans l’utilisation d’outils spécifiques pour le test, la documentation et le mock d’API : l’incomplétude voire la contradiction des résultats.
Leur solution, qui repose sur JSON Schema, permet de tester, documenter et mocker à partir d’une spécification unique. Pour les plus curieux, l’implémentation de leur design se trouve sur le Github : https://github.com/applidium/pericles 

La présentation est disponible ici 

Comment HATEOAS modifie la façon de construire et de tester les APIs?

Sam Rottenberg démontre lors de cette conférence à quel point la mise en place d’API hypermedia peut simplifier le développement des applications front-end (client), en particulier concernant les règles de gestion liées aux droits d’accès et à l’état d’une ressource. Il y déplore à ce titre que HATEOAS ne soit pas plus répandu, tout en reconnaissant l’extrême complexité de mettre en place une API hypermedia. Qu’il s’agisse de l’absence d’outils et de framework peu adapté ou d’un standard pour les contrôles hypermedia, Sam Rottenberg en appelle à la communauté pour faire mieux valoir ses atouts indéniables.

La présentation est disponible ici

La keynote de Habib Guergachi, CTO de FABERNOVEL

Habib affirme que les concepts API sont contre intuitifs et sont une alternative franche à l’industrie du middleware.
Les développeurs, selon lui, doivent recevoir les pleins pouvoirs pour travailler avec les métiers et fabriquer des logiciels business.
Le IT legacy se retrouve pour la première fois depuis 50 ans complètement obsolète face aux nouveaux paradigmes technologiques et d’architectures qui sous-tendent le digital. À lire plus dans sa tribune parue dans Forbes.

Ces sujets vous intéressent ?

Contactez-nous
logo business unit

FABERNOVEL TECHNOLOGIES

150 talents pour répondre aux défis technologiques de la transformation digitale.

à lire