fabernovel loader

Dec 20, 2017 | 3 min de lecture

Design

Le DESIGN SPRINT, ou comment en 15 jours top chrono “cracker” un sujet grâce au design

Justine Gheeraert

Senior Project Manager


FABERNOVEL INNOVATE
Vous avez lu SPRINT ? La discipline olympique dans laquelle Carl Lewis, Usain Bolt, ou encore Florence Griffith-Joyner se sont illustrés ? Chez FABERNOVEL Innovate, nous nous inspirons de cette épreuve sportive reine pour “cracker” des problèmes majeurs chez nos clients. Vous avez identifié un sujet stratégique pour votre entreprise mais vous ne savez pas par quel bout le prendre ? À vos marques, prêts, partez !

Avant de se lancer, en quoi consiste un design sprint ?

Pendant 2 semaines et main dans la main avec nos clients, nous appliquons une méthodologie inspirée du design thinking pour “cracker” un sujet.

Des sujets se prêtant particulièrement à l’exercice ?

Imaginez les cas suivant : mon service est aujourd’hui utilisé par une cible A, mais j’ai pour objectif de conquérir une cible dont les usages numériques sont davantage développés, quelle expérience leur proposer ? Ou, en tant que leader d’un secteur, je souhaite diversifier la gamme de services proposée à mes clients : vais-je répondre à un réel besoin, serai-je légitime ? Ou encore, comment rendre un service aujourd’hui orienté produit, user-centric demain?

Concrètement, en équipe multi-disciplinaire et resserrée (7 à 10 personnes dont 2 membres de FABERNOVEL), nous identifions les besoins utilisateurs à travers des interviews, nous produisons très rapidement (2j) un prototype pour illustrer un nouveau concept et le crash-testons via des tests utilisateurs pour mesurer la désirabilité.  

 

J’ai décidé de vous raconter mon expérience au coeur d’un Design Sprint. Cette expérience, enthousiasmante, c’est celle que nous souhaitons aussi vous faire vivre sur nos projets, pour vous et vos équipes.

 

 

Avant de participer aux Jeux Olympiques, l’athlète choisit sa discipline, et s’en tient à cette discipline. Si Usain Bolt participe au 100 mètres, au bout de 80 mètres, son coach ne peut pas lui dire « aller Usain, changement de stratégie, tu vas courir un 200 mètres ». Lors d’un design sprint, il est important de s’en tenir à la méthodologie prévue initialement, et de croire en elle pour trouver les réponses à ses questions. Usain pourra courir  200 mètres lors d’une prochaine compétition.

 

Il faut être dans les starting blocks le jour J. Comment prendre le meilleur départ ? Il faut préparer son matériel, repérer la piste : cadrer le problème à cracker, sélectionner les membres de l’équipe multi-disciplinaire, recruter les utilisateurs pour les interviews et tests, préparer la matière pour inspirer les participants en atelier…

 

Il faut s’entraîner, s’échauffer  avant de prendre le départ pour ne pas risquer de se faire un claquage: l’équipe FABERNOVEL (un designer + un analyste ) se prêtant à l’exercice du sprint est une équipe ayant déjà participé à d’autres courses, d’autres sprints, le 400 mètres ou encore le marathon.

 

Le départ est donné !

 

Le mental ne doit pas flancher , il faut faire abstraction de son environnement extérieur  pour pouvoir donner le meilleur de soi-même : l’équipe FABERNOVEL est mobilisée à temps plein : une war room, telle un vestiaire, est mise à disposition chez FABERNOVEL pour couper les participants de leur environnement de travail quotidien.

 

Tout au long de la course, on garde en mémoire que les plus fidèles supporters, nos experts, sont dans le stade. Lorsque l’on doute, que l’on remet en cause nos choix, on sait qu’ils sont là pour nous guider et nous remettre en selle.

 

Comment garder des repères dans de potentiels moments de doute ? Suivre la piste, la méthodologie, ne pas la quitter du regard. 👀

 

Ce sont aussi des poussées d’adrénaline. Des petites pointes de stress : vais-je réussir à franchir la ligne à temps? Pas le temps de se faire des noeuds au cerveau, il faut avancer. Cette adrénaline est aussi addictive, elle nous donne l’envie de recommencer, de remettre le pied dans le starting block.

 

Il faut aussi être capable d’aller chercher un second souffle, d’exploser la performance quand on se rend compte que le sujet initial n’était finalement pas le bon, pour le recadrer en milieu de course et franchir la ligne d’arrivée vainqueur.

 

Une fois la ligne d’arrivée franchie, c’est fini… jusqu’à la prochaine compétition, le prochain sujet à cracker : le modèle économique ? la stratégie data associée ? l’expérience d’une autre typologie d’utilisateurs ?

Si vous aussi vous avez un sujet à cracker et que vous aimeriez vivre cette expérience avec nous, contactez Kévin Roirand, Directeur de Projet Experience Design chez FABERNOVEL Innovate.

Ecrire à Kévin Roirand
logo business unit

FABERNOVEL INNOVATE

FABERNOVEL INNOVATE explore et construit le futur de vos industries. À la vitesse des startups.

à lire